du 14 au 20 avril : dans le Sud-Ouest roumain, jusqu’au Danube

Du mercredi 14 au mardi 20 avril : de Hunedoara à Drobeta-Turnu-Severin en passant par Baile Herculane.

Au total, nous avons fait maintenant 9100 km à vélo depuis le départ.

Cartes, photos et journal de voyage de la semaine :

Mercredi 14 avril : Dès ce matin, on prend RV dans une clinique à Drobeta-Turnu-Severin, à 200km plus au sud, pour le test PCR nécessaire au passage en Serbie. C’est soit vendredi, soit lundi. On est un peu loin pour y être vendredi, d’autant qu’il pleut énormément. Ce sera donc lundi.

On roule une cinquantaine de km et on s’arrête dans un village à la recherche d’un hébergement. Après quelques refus, un homme appelle un ami qui peut nous loger. On l’attend dans un bar. Il nous propose une chambre et une salle de bain… Parfait !

On mange avec notre hôte en discutant, puis il nous propose de nous conduire en voiture voir une ancienne église construite avec des vestiges de bâtiments romains où il nous fait le guide.

Ah, le printemps roumain, quel délice !
Roman… tique.
Un hôte qui sait faire le guide (genre JP, quoi).
Fossiles dans les pierres de la construction.
Priez pour eux.
Notre petit confort de ce soir.

Jeudi 15 avril : Après une bonne nuit de sommeil, journée normale à vélo, sous une très forte pluie. On plante la tente dans un champ indiqué par des gens du village qu’on a traversé. On essaie de faire sécher nos vêtements mouillés et on se repose.

Avant de partir, de l’eau fraîche puisée en remontant le seau du puits.

Vendredi 16 avril : On décide de passer la journée dans la tente parce qu’il pleut toujours beaucoup et qu’on a le temps pour être au RV lundi.

En fin de matinée, Justin va faire les courses et en sortant il voit un sac de courses posé sur le vélo avec à l’intérieur deux blousons d’hiver en très bon état et 3 litres de jus de pomme ! Quel inconnu nous fait ce cadeau ? Le propriétaire du champ ? Un habitant du village ?

Rare rayon de soleil bienvenu pour sécher.

Samedi 17 avril : On plie la tente et on part. Il ne pleut plus, mais il fait toujours gris. On roule bien et on franchit le cap symbolique des 9000 km parcourus à vélo depuis notre départ ! Le soir, alors qu’il s’est remis à pleuvoir des cordes, on plante la tente dans un champ, malheureusement près d’une voie de chemin de fer… un peu bruyant.

Toujours les Carpates – en fait on tourne autour…

Dimanche 18 avril : Ce matin, on va jusqu’à Baile Herculane et ses anciens thermes abandonnés, qui ont beaucoup de charme. Justin se baigne dans les eaux chaudes soufrées, juste à côté de la rivière, bien qu’il pleuve et qu’il fasse 10°… Il sort juste à temps pour éviter une surprenante montée des eaux – sans doute due à la pluie en amont.

Ensuite, on roule jusqu’à Drobeta-Turnu-Severin, au bord du Danube, où on dort dans un petit hôtel, après 5 jours de mauvais temps et une bonne dose de fatigue à la clé.

Les anciens thermes de Baile Herculane.
To bain or not to bain ? That’s the question (quand il pleut si fort et qu’il fait froid).
Il y est allé…
…mais pas lui.
Après le chaud, le froid…
…mais ça pique carrément.
Le “beau Danube bleu” par temps gris.
Charmant, n’est-ce pas ?

Lundi 19 avril : On va faire nos tests PCR, pour pouvoir passer en Serbie dans deux jours. L’après-midi, on fait de « l’Urbex fluvial » dans de vieux cargos abandonnés sur les bords du Danube, on visite la ville et on essaie de tourner un rap… Raté ! Au bout de quelques prises, on est entourés par une quinzaine de jeunes entre 13 et 20 ans, qui veulent prendre plein de photos avec nous et nous empêchent de continuer par leur présence… trop envahissante, on va dire – on a fui, en fait !

Ça mord, mais à chaque âge ses plaisirs, nous on préfère…
…l’Urbex fluvial !
Cette fois-ci, Justin ne se baigne pas.
Drobeta-Turnu-Severin.
Remarquez le joli immeuble sur la gauche…
Comment on dit “Pompiers” en roumain ?
Nos petits tournages de rap dans la rue…
…c’est pas toujours facile !

Mardi 20 avril : On quitte l’hôtel pour planter la tente dans la campagne tout près de la ville, où on passe la journée. On ira chercher nos tests PCR demain mercredi pour passer en Serbie.

Paysage rurbain.
Encore un nouveau look : mais où s’arrêtera-t-il ?

2 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • c’est beau de vous voir en pleine forme et aussi de savoir qu’il reste plus que deux mois, ben oui on a quand même envie de vous revoir en vrai!! prenez soin de vous, restez prudent jusqu’à la fin du voyage, sur la route et quand aux endroits où vous bivouaquez, gros bisous de Fanny et de moi