du 6 au 12 janvier : de la Tchéquie à la Slovaquie

Du mercredi 6 au mardi 12 janvier : parcours vers le sud de la Tchéquie pour atteindre Bratislava en Slovaquie, le 12ème pays que nous traversons. Une semaine riche en péripéties neigeuses, mais où nous renouons aussi avec la visite de projets écologiques et démarrons un nouveau type d’interview sur le sujet, pour continuer à approfondir cette dimension de notre voyage.

Au total, nous avons fait maintenant plus de 5 800 km à vélo depuis le départ et plus de 8700 km en incluant le train, le bateau et le car.

Cartes, photos et journal de voyage de la semaine :

Mercredi 6 janvier : La plus grosse chute de neige depuis notre départ, pas loin de 20cm dans la journée. Pas facile à vélo, sur des routes où les chasse-neige ne sont pas encore passés. Elio a de nouveau mal à sa blessure au pied et l’infection a l’air d’être repartie. Est-ce dû au froid ?

Une erreur de guidage nous fait louper notre logement prévu pour la nuit. Pas très motivés pour planter notre tente sous la neige… Plus grave pour nous, il faut absolument recharger nos téléphones, qui nous servent pour tout – et notamment pour nos itinéraires. Nous essayons le porte à porte, jamais retenté depuis nos déboires aux Pays-Bas et dans les Lofoten. Au premier essai, deux dames très accueillantes nous trouvent un logement dans une sorte de mobil-home près d’un terrain de foot. Elles nous apportent à manger. Le type à qui ça appartient nous réchauffe avec de la vodka. Il ne parle pas anglais, mais on se débrouille avec Google-Traduction et on a même une discussion politique !

Jolis flocons, froids sur le nez… et les doigts !
Dans la forêt enchantée
Le gilet orange de Justin, seule couleur du paysage
La neige tient bien sur les routes
Rivière gelée…
…et vélos gelés !
Fait pas chaud
Difficile de rouler droit et vite
Dangers de la route
Après une journée comme ça, on comprend mieux pourquoi la vodka a tant de succès dans ces pays !

Jeudi 7 janvier : Nos accueillants sont venus nous apporter un petit-déjeuner, c’est vraiment cool. La neige est toujours là et les routes vraiment glissantes. Elio fait une chute sur la hanche assez douloureuse. Un gars croisé sur la route nous offre à déjeuner, ça fait du bien. Les gens que nous avons rencontrés la veille nous ont passé les clés d’une maison où nous pourrons nous installer à Trebic, Malgré la neige, nous faisons tout de même pas loin de 70 km pour y arriver.

Bon, pas le choix, faut reprendre la route
Oh, y a pas tant de neige que ça en fait !
En plus, c’est pas vraiment plat…
…ça glisse à la montée…
…et ça glisse à la descente.
Chute ou sieste ?
Photo souvenir, prise par celui qui nous a offert à déjeuner.
Coucher de soleil.

Vendredi 8 et Samedi 9 janvier : Logés à Trebic, nous découvrons que le pédalier de Justin a quelques problèmes. Il faut changer des pièces, sinon l’usure va s’aggraver et il faudra faire des réparations plus importantes. Des dépenses qui nous soucient alors que notre budget est serré, mais on n’a pas le choix. Elio aussi devrait faire réviser son vélo, mais le type qu’on nous a conseillé pour le faire à un bon prix nous tient la jambe toute une fin de journée, boit trop et ne répare rien au final, nous obligeant en plus à rentrer bien plus tard que le couvre-feu, assez énervés.

Dimanche 10 janvier : Nous filons plein Est vers Brno, où nous avons trouvé un Couchsurfing. La neige n’a pas fondu, mais le temps s’est amélioré. Le soir, avec Jan Maly, le gars très sympa qui nous accueille, après avoir un peu visité la ville, nous testons notre premier interview réalisé sur la base d’un questionnaire construit à partir des travaux récents du philosophe et sociologue Bruno Latour, qui a apporté un soutien à notre voyage, via JP. Ce n’est pas facile de faire parler les gens sur ce qu’ils pourraient faire pour concrétiser leurs engagements en faveur d’une transition écologique, mais c’est intéressant.

Le temps a changé
Direction Brno
Visite de Brno en fin de journée, avec Jan qui nous accueille
Justin interviewe Jan sur sa vision de la transition écologique, sur ce qu’il faudrait changer, collectivement et individuellement.

Lundi 11 et mardi 12 : Plein Sud vers Bratislava. Test COVID à passer pour pouvoir rencontrer Lana, qui s’occupe du projet Cyklo Kuchyña, Bike Kitchen en anglais (la cuisine du vélo).

Cyklo Kuchyña est une communauté sans statut associatif, qui était reconnue pour son utilité sociale par la précédente municipalité, mais se pose des questions sur son avenir dans le cadre de l’actuelle municipalité de Bratislava. Leurs locaux et leurs activités se déroulaient sur un parking qu’ils squattaient. Ils ne peuvent plus l’utiliser aujourd’hui. Ils se déplacent aussi avec leur cuisine mobile et leur stock d’outils. Ils prêtent un parc d’environ1500 vélos. On peut y réparer son vélo, leur donner des vélos à recycler, qu’ils remettent en état ou dont ils récupèrent les pièces pour en faire de nouveaux. Tout ça fonctionne sur un mode d’entraide et de dons en nature, ou de dons financiers également pour ceux qui le peuvent. De février à novembre, « quand il ne fait pas assez froid pour mourir » selon Lana, ils organisent des concerts, des événements où ils utilisent leur conteneur-kitchenette, ce qui leur sert aussi à récolter de l’argent, toujours sur la base du volontariat.

L’interview est intéressant, même si la visite est un peu courte, le COVID compliquant pas mal les choses.

Lana, de Cyklo Kuchyña
L’interview

12 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Magnifiques paysages enneigés ! Heureuse d’avoir un résumé de ces derniers jours avec notamment la visite d’un projet qui semble très intéressant ! Bonne chance les garçons !

    • Coucou Tatie ! On les a réparés, les freins sont à nouveau opérationnels, mais mon dérailleur est vraiment en mauvais état… Elio

  • Bravo les garçons, je suis votre periple via les réseaux sociaux par les posts de ta tante Elio .quel courage, vous nous faites profiter de paysages fantastiques. Vous allez revenir encore plus fort que vous l êtes pour avoir surmonté ce qui nous paraît impossible ( enfin pour moi). Vous avez tellement raison de profiter de votre jeunesse et de la beauté de la nature. Prenez soin de vous.

    • Merci beaucoup pour ton message de soutien, c’est super important pour nous, ça nous encourage bien pour la suite 😊

  • à chaque fois je termine la lecture avec le sourire plein d’admiration; vous continuez malgré les obstacles, les déceptions, les douleurs, la froidure…et vous nous donnez à chaque fois de belles leçons de courage, de volonté, de liberté! de tout coeur avec vous pour la suite, je vous souhaite encore plein de gens bienveillants, accueillants; big bises à vous deux! Louis-Noël et Fanny
    ps: où en est le clip?

    • Coucou Tonton, ton enthousiasme et ton soutien est pour nous super important, tu nous aides énormément, ou en tout cas moi personnellement 😉
      Pour le clip, je pense le sortir fin mars, et d’ici là je continue à sortir quelques morceaux 😇😇
      Elio

  • Bravo les jeun’s !
    Il faut vraiment l’être pour faire ce circuit en plein hiver !
    Je aurez mon mail et si un jour vous restez dans une ville 48 h contactez moi et je vous ferai un petit paypal pour la route.
    Attention à l’infection….. antibiotiques 🙂
    Bon courage les garçons

    • Bonjour Mireille, merci beaucoup pour ta générosité 🙏
      On te le fera savoir pas de soucis ! Et pour mon pied, ça va un peu mieux depuis quelques jours, ce n’est plus à fleur de peau (enfin !). Espérons que ça reste ainsi…
      Elio

Calendrier

janvier 2021
L M M J V S D
« Déc    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031