du 16 au 22 décembre : de Wroclaw à Prague

Du mercredi 16 au mardi 22 décembre : 260 km à vélo de Wroclaw à Prague. Passage de la frontière tchèque après presqu’un mois en Pologne et découverte de notre 11ème pays traversé, la Tchéquie.

Au total, nous avons fait maintenant plus de 5 500 km à vélo depuis le départ et plus de 8000 km en incluant le train, le bateau et le car.

Cartes quotidiennes, photos et journal de voyage de la semaine :

Wroclaw

Mercredi 16 décembre : A Wroclaw, toujours avec Kuba, Escalade et Urbex – l’exploration de lieux à l’abandon, généralement interdits – ici dans un ancien hôpital. Le soir, nous faisons une sorte de battle musicale, Kuba ayant tiré 10 mots au hasard dans la bible, qu’il faut que nous mettions chacun dans nos textes chantés en duo, en anglais. La veille, on avait participé avec eux à une opération de récupération, dans les poubelles d’un supermarché, de lots de nourriture aux dates périmées mais parfaitement comestibles.

Elio en pleine récup !
Tout est bien emballé, c’est juste qu’il n’y a pas de passage aux caisses…
En route avec Kuba pour l’escalade
Kuba, sportif de l’équilibre
Elio suit les conseils de Kuba…
…Justin aussi.
Admission, mais sans rendez-vous !
Avec notre expert en Urbex
Ambiance…
Jusqu’au ciel…
…sans tomber, SVP.
Qu’on est-y pas mignons ?
Duo biblique n°1
Duo biblique n°2

Jeudi 17 décembre : On reprend la route après le petit-dej avec Kuba, pour notre dernière étape polonaise, Walbrzych… Nous y sommes accueillis par Jan et son coloc Fabian, un fan de métal assez sympa, mais qui a une vie pas trop intéressante. Jan adore voyager, il a été presque partout en Asie et rêve de s’installer en Serbie. Il travaille dans des activités para-policières sur des enquêtes et des recherches par Internet, peut s’installer presque partout, il lui suffit d’une connexion et de son ordi…

Kuba, qui nous a fait vivre plein de moments cool à Wroclaw
Walbrzych, exercice de prononciation germano-polonaise…
Justin, Fabian, Jan, Lara, Elio

Vendredi 18 décembre : Nous commençons la route dès 8h, nos hôtes partant pour une randonnée en montagne. Ce vendredi, le Gouvernement tchèque décide de durcir fortement les règles d’accès à la Tchéquie. En principe, si on est étranger, on ne peut maintenant plus y entrer que pour des raisons professionnelles ou de santé, mais nous passons la frontière sans contrôle. Le soir, nous sommes accueillis par une hôte avec qui nous allons pour une soirée chez des amis. Comme on a envie de rester, elle nous laisse les clés de chez elle. On fait une espèce de concert rap, avec accompagnement de guitare, qui dérive en découverte du rap des Balkans… On finit bien bourrés à la liqueur et à la vodka, surtout Elio ! Du coup, trop occupés pour avoir des photos de la soirée, désolés.

Samedi 19 décembre : On reprend la route pour poursuivre notre parcours en Bohème. Le givre crée un paysage féérique. Ce soir, il ne fait pas chaud sous la tente, mais il y a, incroyable, des moustiques ! Depuis la veille, Justin a passé des heures a appelé tous les Warmshowers de Prague en essayant de les apitoyer pour trouver où loger après la première nuit, où on a trouvé des gens qui veulent bien nous dépanner, après avoir dit non au départ.

Dimanche 20 décembre : Arrivée à Prague, chez Anita et David, un couple très sympa qui a accepté de nous héberger car ils savaient que ça allait être dur de trouver au moment des fêtes de Noël. Ils nous font goûter des petits gâteaux de Noël, spécialité tchèque.

Lundi 21 et mardi 22 décembre : Premières journées à Prague où nous allons être jusqu’à la fin de la semaine prochaine. Malheureusement, on n’a pas encore trouvé notre hébergement pour la suite. Un Warmshowers qui ne peut pas nous recevoir nous propose même de dormir dans les bureaux où il travaille. Ces deux soirs, nous sommes chez Dusan Janovsky, un homme sympathique qui nous fait des musiques tchèques à la guitare.

Petite patinoire de quartier vue de notre fenêtre
Elio commence des repérages pour enregistrer un nouveau rap.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *